Un Château vraiment insolite!

Versailles en Charente...
 C'est véritablement au hasard d'un chemin sur la route de nos vacances, cet été, que nous avons découvert, perché sur une petite colline, le Château de la Mercerie. Arrivant trop tard ce jour là pour aller le voir de plus près, nous avons donc programmé une visite en famille et là ... quel ne fût pas notre étonnement: magnifique découverte !
L'histoire de ce château est longue, mais voilà-t-y pas que les derniers propriétaires, les frères Réthoré, entreprennent en 1939  l'extension du château et projettent de le transformer en "Versailles charentais". Ils lancent ainsi la construction d'une longue façade de style Renaissance italienne, qui a lieu principalement en 1947 à l'aide d'une vingtaine d'ouvriers ...mais s'arrête en 1970 faute d'argent.
Raymond Réthoré, industriel puis député gaulliste de la Charente, et Alphonse, architecte autodidacte, ont acheté le domaine de 600 ha à la famille Mesnaud de Saint Paul. Le projet très "mégalo" des deux frères s'arrêtera dans la ruine et le château sera ensuite racheté et dépouillé de toutes ses oeuvres et mobiliers par un antiquaire parisien:  Bernard Baruch Steinitz.
En 2011, un bail de 75 ans est signé le 22 août entre la société propriétaire et la commune de Magnac-Lavalette 
La commune, à l'aide d'une association de bénévoles Saint-Étienne Patrimoine, entreprend alors une restauration des parties construites et des œuvres d'art afin d'ouvrir le château à la visite en été à partir de 2013. La région participe au financement de la rénovation.
Les extérieurs sont particulièrement impressionnants et on découvre vite le projet quelque peu éclectique des deux frères.

 Les intérieurs eux, très abîmés par le manque d'entretien pendant des décennies, sont en rénovation et peu de salles sont encore réhabilitées.
Par ailleurs, une collection de reproductions d'oeuvres picturales célèbres transcrites en azulejos, est totalement inattendue en ces contrées, magistrales réalisations artistiques, laissant le visiteur pantois d'admiration, valant à elles seules un détour bien mérité. 

Alors s'il est bien un lieu insolite, qui mérite vraiment une halte, à la découverte de cet étrange demeure en restauration, je vous conseille de vous y laisser conduire.

Soyez prévoyants, les visites guidées sont peu nombreuses, car effectuées par des bénévoles. Renseignez- vous donc sur le site internet Château de la Mercerie !