Nos régions


English deutsch español Italiano Português

Héritage des anciennes Provinces du royaume de France, nos 27 régions (22 en métropole et 5 outre-mer), constituent une organisation administrative qui évolue au gré des mandats électoraux. 

Au delà des systèmes politiques, ce découpage permet de, promouvoir les terroirs : coutumes et traditions, langues et patois, patrimoines divers et très variés, matériels et immatériels, toute la richesse de certains appellent "le vieux continent"... 

Partez à le rencontre de la diversité culturelle de notre pays ...

Coup de Coeur

La Bretagne

Un premier petit reportage sur cette région, pays de légendes, de couleurs et de découvertes.
Je ne cacherai pas que c'est une de mes régions coup de cœur. 
En Bretagne qu'il fasse beau, qu'il vente ou qu'il pleuve, il y a toujours un tas de choses à faire, et les marées font que chaque jour, les paysages maritimes ont deux visages...







PAIMPOL, l'authentique...                 

Dans le département des Côtes d'Armor, voici une petite ville à l'histoire riche, dont l'âme bretonne flotte en permanence dès notre arrivée : une ville qui fourmille d'activités de loisirs et de découvertes.

On prend plaisir à découvrir ses rues piétonnes, ses commerces (Ah le poissons frais et les pâtisseries!), son immense marché animé le mardi matin. De très nombreux restaurants vous proposent toutes les spécialités bretonnes (une crêperie très réputée dont je ferai bien ma cantine quotidienne). On aime se promener sur le port et aller jusqu'à l'écluse pour se rendre compte réellement qu'à marée basse il se transforme en bassin géant.

 

Presqu'île de Guilben
On aime sa plage, je vous conseille la presqu'île de Guilben, plus sauvage et dont les deux petites criques sont une invitation à la baignade.





Abbaye de Beauport
J'adore me promener autour de l'Abbaye de Beauport, lieu magique que je vous conseille de visiter





Paimpol  c'est aussi le départ du magnifique train du Trieux, pour une ballade hors du temps, bucolique et captivante.

Paimpol, c'est aussi le Festival des Chants de marins, tous les 2 ans.


Un festival authentique, riche en activités et où, une fois arrivés, on se sent très vite l'âme d'un marin. "Le festival des chants de marins, on y vient de très loin, en famille ou avec les copains, car on s'y sent si bien". 







Edition 2013 festival du Chant de Marindu 9 au 11 août 2013 sa thématique sera "Vers les Îles"
Pourt toutes les informations :

 

Enfin, une fois arrivé à Paimpol, on a envie d'y rester. 
C'est également la porte d'entrée de nombreux lieux touristiques très réputés. L'île de Bréhat, la Côte de granit rose... Bref, un coup de coeur réel pour cette cité bretonne authentique que je ne peux que vous recommander. 
Et rappelez-vous, en Bretagne, quel que soit le temps, il y a toujours tant à faire!




Alors usez et abusez des services de l'office du tourisme où vous trouverez toujours un excellent accueil et toutes les infos qu'il vous faut !






PONT-AVEN : art et charme

Un blogger breton vous présente ce si doux pays..... Merci André !Un site superbe, qui fait rêver, au sein d'une région dont, vous l'aviez certainement deviné, je suis passionné: la Bretagne. Je ne peux donc que recommander d'aller visiter le blog d'André HUERTAS

Je remercie André pour me permettre de diffuser son article, à propos de ce beau village de Pont-Aven. En vous rendant sur son blog, vous pourrez également accéder à une très belle vidéo, et voir toutes ces merveilles de la Bretagne. Alors encore merci André, et bonne ballade dans cette région au quelque chose de "magique" qui la rend si attachante !

  
Pont-Aven et le moulin du Grand Poulguin
Pont-Aven est une petite commune pleine de charme située dans le département du Finistère en Bretagne, à près de 40 kilomètres de Quimper.
Surnommée « la cité des peintres » en raison du grand nombre de peintres y ayant séjourné, Pont Aven est une ville agréable tournée vers les arts, le patrimoine, et la nature. Que vous décidiez d’aller vous promener le long des berges de l’Aven ou d’aller faire un tour dans les bois d’Amour, la bouffée d’air frais est garantie et vous pourrez ainsi faire de magnifiques photos de Bretagne.

Véritable source d’inspiration pour peintres et poètes, Pont-Aven n’attend que vous : laissez-vous charmer par cette ville aux multiples facettes !

Les Arts à Pont-Aven

Pont Aven bénéficie d’une réputation sans pareille en ce qui concerne l’art pictural : la commune a accueilli notamment Émile Bernard, Paul Sérusier ou encore Paul Gauguin. Les trois artistes fondèrent alors ce que l’on appelle encore « l’École de Pont-Aven ».
Les peintres de Pont-Aven sont de renommée mondiale et la ville est toujours considérée comme un lieu emblématique du courant postimpressionniste.

Aujourd’hui, la commune bénéficie de plus de 60 lieux d’exposition de peinture, d’ateliers d’artistes contemporains et d’un impressionnant musée des Beaux-Arts qui, s’il est fermé pour l’instant, rouvrira ses portes en 2015.
Celui-ci, inauguré en 1985, possède près de 850 œuvres des écoles de Pont-Aven.



Un prestigieux programme d’art contemporain a même été installé là-bas, dans la Pont-Aven School of Contemporary Art, plus souvent abrégée PASCA.

Patrimoine et Gastronomie à Pont-Aven

Si vous souhaitez régaler vos papilles, vous devez absolument goûter aux fameuses galettes de Pont-Aven. Commercialisées sous le nom traditionnel de Traou-Mad, les galettes sont de délicieux biscuits au beurre et dont la recette est gardée secrète.

Astuce gourmande : il est fortement recommandé de visiter la fabrique de biscuit Traou-Mad (il n'y en a qu'une qui porte l'appellation car c'est une marque déposée), dans la zone d'activité de Kergazuel,  vous baignerez dans une odeur si alléchante que vous allez piaffer d'impatience en attendant le moment où vous dégusterez les galettes,  les crêpes-dentelles nommées gavottes,  toutes en finesses (machines-outils uniques visibles qu'à travers des vitres, secrets industriels obligent!), et les fameux les palets (plus épais) Traou Mad, tous ces biscuits à peine ecxtrait de la ligne de production, encore tièdes ...comme on dit "du p'tit Jésus en culotte de velours"!

Ces spécialités sont tellement connues qu’elles ont donné leur nom au film « Les Galettes de Pont-Aven », réalisé par Joël Séria en 1975.



Une fois le ventre plein, laissez-vous tenter par une petite visite de Pont-Aven et de tous les trésors que la ville renferme ! La chapelle Notre-Dame de Trémalo par exemple est un magnifique édifice de style gothique datant du XVe siècle, et contenant un Christ en croix immortalisé par Gauguin dans son Autoportrait au Christ jaune.

Cette chapelle a également fait l’objet d’un reportage de France3 Bretagne.

 Enfin, si la météo de Pont-Aven est clémente, sachez que des randonnées accompagnées sont à votre disposition tous les lundis, mercredis et vendredis, au départ de l’hôtel de ville !

En évoquant la ballade, ne manquez pas, à 8 kilomètres de Pont-Aven, le pays de chaumières et des pierres debout autour de Nevez, Keracouët, où vous vous émerveillerez devant ces très photogéniques bâtisses aux toits de chaume, bardées des traditionnels hortensias venant les magnifier, tels les bijoux dans leur écrin.



NICE, une perle de la Côte d'Azur

Nous avons eu l'occasion, il y a quelques semaines, de faire un week-end prolongé sur la Côte d'Azur.
J'ai pu redécouvrir Nice où je n'étais pas allé depuis une dizaine d'années. 
Une vraie transformation réussie (le tramway une fois de plus est magnifique et transforme la ville)mais surtout Nice  a su préserver ses quartiers, rythmés par quelques grandes places emblématiques :place Massena, Place Garibaldi pour n'en citer que deux ...

Place MASSENA



On se retrouve alors, à travers le dédale du vieux Nice, soit en Provence, soit en Italie, soit dans des pays de bordures méditerranéennes. Bref, un dépaysement total.
Place GARIBALDI








Toujours extrêmement bien accueillis, nous avons admiré la rénovation des façades qui transforment des quartiers entiers en des tableaux colorés et riches en architecture.

Bref, une rénovation réussie et de toute beauté, mise en éclat par un indispensable complice, un incomparable partenaire de scène, cet incomparable soleil du Sud de la France, donnant une âme chaleureuse unique à ces palettes méridionnales : ocres, roses, jaunes, verts, ...clins d'oeils éternellement reconnaissants aux pigments et saveurs procurés le Terroir environnant...
Même si on emporte la serviette, afin de profiter de la plage, bienvenue lors des écrasantes chaleurs des journées d'été, nous devons vous préciser, n'oubliez-pas, petit rappel: les plages sont uniquement en galets, la plupart privatisées (location de l'emplacement, parasols et chaises-longues et services des célèbres plagistes), munissez-vous de sandalettes, espadrilles ou autres produits du savoir-faire Français pour protéger vos sensibles petons !

Sans atténuer l'éclatante beauté de cette baie , avec de légendaires institutions hôtelières  (n'est-ce pas monsieur le Palace Négresco ! ), la promenade des Anglais est étouffante l'été, l'ombre des palmiers ne profitant qu'aux voiture circulantes, et pas assez, à mon gôut, aux promeneurs qui longent les plages, cuisants littéralement sur le macadam ! 
Ces plages ne constituent pas  l'unique "bijou" de la ville qui possède bien d'autres trésors plus authentiques !
Nice est une grande ville et on ne ressent pas les lieux comme "attrape touristes" mais véritablement comme une cité chargée d'histoire dont le patrimoine est riche et mérite d'être visité.



Il est en effet très agréable de se promener, à pied, flânant dans le quartier du port, le marché et les rues typiques ou toutes les maisons célèbres (huile d'olive, pissaladière, petites farcis, socca, ...) se retrouvent pour nous rappeler que Nice est aussi une grande capitale culinaire!
Sincèrement , prenez votre temps : Nice est une ville à découvrir, ou redécouvrir!




La Corse

 

L'île de beauté porte bien son nom!

J'ai mis du temps à vouloir y aller. Beaucoup de préjugés mais ...sans aucun regret et que c'est beau !
La Corse, il faut la découvrir, la comprendre. 
Des paysages somptueux, variés, encore souvent sauvages.
 Des habitants accueillants (eh oui! Il suffit de s'intéresser à leur île), un patrimoine et une histoire compliquée, au rythme des multiples envahisseurs, tous conquis par les mystères de ce territoire riche en étonnements : il n'y a donc pas que les plages à visiter,  une cuisine aux savoirs uniques, en un mot exquise... Tout ceci pour vous dire que la Corse c'est EXTRA...ORDINAIRE!

Les golfes, baies d'Ajaccio,  Porto,  Calvi,  Girolata, Bonifacio, Porto-Vecchio, ....les Réserves Naturelles de Scandola, des Bouches de Bonifacio, les vasques naturelles de Cavu, les aiguilles de Bavella, des noms dépaysants qui chantent à l'oreille, des sites qui emballent au premier coup d'oeil !

Les plages sont agréables, une touche de sud avec leurs eaux turquoises, mais ce serait dommage de réduire la Corse à ces étendues de sable souvent blanc.
N'hésitez pas à vous enfoncer dans les terres, partir à la découverte des sinueuses routes et accéder ainsi à des villages connus ou plus confidentiels.


Le port de Calvi est une vitrine assez tape à l'oeil avec les yachts de luxe, tout comme le port de Bonnifacio, cela fait un certain spectacle, mais  plus intéressant: les centres  historiques de ces 2 cités sont pleins de charme, à ne pas manquer
L'été (Juillet-Août) est la saison où l'île est la plus fréquentée, probablement la saison la moins propice à la découverte des espaces natures, avec la chaleur qui incite plutôt à rester pas très loin de l'eau.





Si vous prenez une location (prix plus chers l'été), attention aux temps de trajets pour vous rendre à la mer, car si l'on dit souvent que la Corse est une montage baignée dans l'eau,c'est bien vrai.


 Il m'est arrivé de faire 3/4 de route pour me rendre à la plage, ayant pris une location à l'intérieur des terres, en plein été, je ne m'étais pas rendu compte des distances, sur des routes certes typiques, mais étroites la pluspart du temps, très sinueuses, avec du trafic...

Alors prenez votre temps, pour découvrir toutes les natures de cette contrée



Si vous pouvez vous y rendre au printemps, la nature vous livrera davantage sa verdure, ses fleurs et ses senteurs, et moins de tourisme de masse
En septembre, octobre, en arrière saison, c'est aussi très agréable ...



Astuces : 

  • Traversée : en ferry, je vous recommande de réserver le plus tôt possible en prévision de votre voyage, afin de bénéficier de tarifs avantageux.
  • Sinon, l'avion propose des vols fréquents, souvent avec des compagnies low cost.Calvi et Bastia pour la Haute Corse, Ajacio et Fagari pour la Corse du Sud. Idem: anticipez le plus tôt possible pour avoir de meilleurs tarifs.
  • Randonnées: ne présagez pas de vos performances en montagne : il existe des chemins de randonnées à conseiller plutôt aux marcheurs expérimentés et équipés. Le fameux GR 4, traversant de part en part toute la Corse est le plus connu
  • Bonnes chaussures et réserve d'eau sont de rigueur.










  L'île de l'harmonie : La Réunion

 Je passe volontiers le relais à ma chère cousine et son magnifique témoignage : cette île a été son écrin, berçant toute son enfance, et restée au cœur de sa souriante personne...  
Merci Laurence

 
« Mon île, tu n’es pas comme les autres îles, tu ne viens pas d’une famille d’îles aux plages de palmiers…… » : avant de partir pour la Réunion, je recommande d’écouter la chanson de Jacqueline Farreyrole intitulée « Mon île » qui décrit si bien la particularité de cette île.

La Réunion est attachante du fait de sa particularité : ce qui fait son charme se sont des montagnes vertigineuses et verdoyantes qui forment les 3 cirques, ses côtes sauvages (surtout à l’Est) et la force de la pleine mer , son meltingpot de populations qui est rare et beau,et que l'on ressent dans les villes où l’on croise les indiennes en sari, les musulmanes avec leur foulard, les créoles avec leurs chapeaux, les chinois et leurs chemises en soie, les africains avec leur parapluie en guise d’ombrelle…

 ... et il y a aussi les blancs qui ne sont pas nés dans l’île, et qui sont appelés les zoreils : parce qu’ils tendent l’oreille pour tenter de comprendre la langue créole.

Alors les amoureux de la nature seront au comble de leur joie étant donné l’infinité de plantes  et d’arbres que l’on peut rencontrer à travers l’île. Les azalées, les flamboyants,  pour ne citer qu’eux colorent le paysage . 
De plus les réunionnais ont le goût des beaux jardins et il faut savoir dénicher les belles cases créoles entourées de jardins somptueux. Ils découvriront aussi une infinité d’oiseaux comme le paille en queue.


Les sportifs seront également heureux avec les divers sports proposés (plongée sous-marine, parapente, escalades, VTT….), et par le nombre infini de randonnées dures et moins dures :  je citerai celles qui ont marqué mes souvenirs d’enfant : la Roche Ecrite où l’on mangeait interminablement des goyaviers sur le chemin..
... les nombreux bassins et cascades du cirque de Salazie auxquels nous accédions par des ponts suspendus et dans lesquels nous nous baignions avec délectation avant de se sécher sur les pierres brulantes en mangeant nos macatias,
les ballades de plusieurs jours sur les petits chemins de Mafate avec nuit dans les gites, l’incroyable volcan que mon père nous emmenait voir en pleine nuit quand il était en éruption, le piton des Neiges, plus haut sommet de l’île, les forêts de fougères arborescentes..


 
Pour les gourmands, il faut gouter à tous les carrys qui composent la cuisine créole que l’on mange avec du riz, des grains (lentilles, haricots…) , des achards de légumes et le rougail (mélange de tomates et de piment). Les amateurs de cuisine chinoise et indienne y trouveront aussi leur compte. 

 Je recommande absolument les bouchons et les samoussas de chez Loulou (sa boutique est à St Gilles près de la plage des Roches Noires) : on se pose, et on les déguste avec une bière dodo (la bière locale).

 

 

 Et puis il y a les fruits qu’on mange dans arbres (letchis), ou qu’on achète au marché selon la saison (mangues, bananes, avocats, papayes, longanis….)



Le mieux est d’aller voir, sentir, gouter, admirer, s’imprégner, danser le séga ...! ... et de revenir, avec de beaux souvenirs et l’envie d’y retourner, très vite !
    Ecouter pour finir la chanson de la Réunion « ti fleur fanée » qui fait pleurer de joie ceux qui connaissent l’île...

Pour profiter des couleurs, de la chaleur et des bons fruits, moi je recommande les périodes d’avril, mais, juin et d’octobre, novembre, décembre pour y aller.


Le Périgord: on adore!

 

 

Il était une fois, une région authentique, où il faisait bon vivre, ou l'harmonie des paysages, des couleurs,faisaient qu'une fois arrivés, les gens ne voulaient plus la quitter. Cette belle région, c'est le Périgord!

Se teintant de couleurs en lien avec les terroirs, il convient davantage d'évoquer les Périgords: vert, blanc, pourpre, et le plus connu noir.
Vallée de la Vézère, appelé e vallée de l'Homme,avec  son héritage préhistorique (Grottes de Lascaux entre autres), incontournable Sarlat, splendide village ultra-méga touristique et pour cause, régalez-vous !


Vous ne pouvez pas ne pas pas en avoir entendu parlé, autrement dit vous en avez probablement été informée, sinon, nous vous le précisons: c'est  la région aux mille et un châteaux....
Laissez-vous surprendre, enthousiasmer, charmer par ces lieux souvent restaurés et entretenus par de fervents passionnés d'art, de grande et petite Histoire à travers les siècles tumultueux ou plus paisibles qui ont animé ces vieilles, voire très vieilles pierres...


Les pierres ne seraient pas aussi belles sans leurs écrins, admirez en mode illimité les beautés façonnées par les talentueux jardiniers-paysagers (Jardins à la Française du château de Hautefort, Jardins suspendus de Marqueyssac, Jardins de l'imaginaire de Terrasson, Manoir d'Eyrignac,  ...)


Un autre coup de cœur parmi tant d'autres, il y en a tellement: surnommée la Petite Venise du Périgord, honorée d'une majestueuse Abbaye en partie troglodyte: Brantôme ...

Un seul article ne suffit bien naturellement pas à brosser la variété de cette contrée, tant les richesses y sont innombrables: architecture, histoire, sites naturels, gastronomie, ce qui fait que nous nous nous attachons particulièrement à une terre, que nous pouvons tomber littéralement amoureux de ce que nous appelons souvent en France "un pays".