Typiquement français

English deutsch español Italiano Português

L'apéritif

Pour les Français, l'apéritif constitue avant tout un moment de partage et de convivialité. Mais d'où vient donc l'apéritif ? 

La coutume de l'apéritif date de l'Antiquité. A cette époque, les Romains partageaient déjà des breuvages plus ou moins alcoolisés avant leur dîner. Le but était d'ouvrir l'appétit avant de se mettre à table, comme en témoigne l'origine latine du mot « aperire » qui signifie ouvrir. Cette tradition s'est transmise au fil des siècles.
Au XIXe siècle, l'apéritif désigne toute boisson alcoolisée prise avant un repas. Cette habitude de boire certains alcools distillés avant les repas pour « ouvrir l'appétit » se développe d'abord dans les milieux aisés de la bourgeoisie et de la noblesse, puis s'étend à des catégories moins favorisées.

Mais c'est après la Seconde Guerre mondiale que l'apéritif commence véritablement à se démocratiser. Aujourd'hui, l'apéritif ne fait plus seulement référence à une boisson alcoolisée, il devient aussi un prétexte à un repas improvisé.


  • Les petits plus pour un apéritif réussi !            
 Il faut se rappeler qu'en France nous dinons assez tard. au quotidien entre 19h et 20h30.  Quand on invite les gens à un apéritif, c'est aux alentours de 19h. C'est un moment convivial donc pas besoin de mettre une tenue spéciale, vous risqueriez de vous trouver un peu seuls! Quand nous sommes invités pour l'apéritif, pas de cadeaux, excepté peut-être une bouteille de vin, mais les choses se font simplement. L'apéritif se prend autour de la table du salon (si on en a un) mais surtout pas autour d'une table à manger!
  • Le plus classique: l'apéritif ordinaire où vous pouvez proposer des boissons alcoolisées ou non (vin, vin cuit, bierres, jus de fruits, sodas, boissons anisées, coktails, alcools forts comme le whisky, vodka...) accompagnées d'olives, de cacahuètes, de biscuits appéritifs salés. A noter que les alcools forts passent un peu de mode (boire ou conduire il faut choisir)
  • L'apéritif dînatoire : plus original et très prisé actuellement.   L'avantage, pour ceux qui n'ont pas de place ou pas le budget pour inviter leurs convives à un vrai dîner, c'est que l'apéro dinatoire allie les 2 : en plus des boissons, vous proposez à vos invités des petits "snacks" : toasts, verrines, cuillères, bouchées et amuse-bouche, petits cakes salés maison, petits légumes crus et leurs sauces, assortiment de charcuteries et fromages... Un vrai repas en toute simplicité, "à la bonne franquette" !
Des centaines de livres de recettes et de sites internet sont dédiés aux appéritifs dinatoires. 
Un de mes sites préférés:  Apéritifs Dînatoires                       


Tout autre chose : les toilettes, une mise au point...
Ah...voici une image que l'on peut avoir des toilettes en France !
Alors chassons les préjugés: si les WC à la turque existent encore dans certains lieux piblics, et en particulier sur les aires d'autoroutes, chez nous, nous sommes un peu plus modernes, et ceci n'existe plus dans les logements.
Alors rassurez-vous: quand vous serez à l'hôtel ou dans une location, ou chez des français qui vous accueillent, vous pourrez lire votre magazine préféré, ou consulter ce blog sur votre smartphone, tranquillement aux toilettes, au "petit coin", sans jouer aux équilibristes !






Les horaires d'ouvertures


Une fois la réputation des "administrations françaises" qui sont toujours fermées est fausse.
Il est vrai qu'au niveau des commerces, les horaires d'ouvertures restent moins importants que dans de nombreux pays, mais ce n'est pas le cas par exemple pour les Banques et les postes.
Voici ci-dessous un petit comparatif qui remet les choses dans la réalité...

 - Les bureaux de poste sont ouverts du lundi au vendredi de 8h à 18h, et le samedi jusqu'à 13h. Fermés le dimanche.
- Les banques sont ouvertes, en gros, de 9h30 à 16h30, parfois plus tard. Elles sont habituellement fermées le week-end, sauf certaines grandes banques qui ouvrent le samedi matin.

Aux USA
 - Les banques sont ouvertes en semaine de 9h à 15h ou 17h, et parfois le samedi matin.
- Les bureaux de poste sont pour la plupart ouverts du lundi au vendredi de 8h à 17h et le samedi matin.

- Banques : elles sont généralement ouvertes en semaine de 8h30 à 13h et de 14h30 à 16h ou 17h30 (fermées le week-end).
- Poste : les bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 8h à 18h, le samedi de 8h à 12h. Dans les gares des grandes villes et dans les aéroports, ils restent ouverts plus longtemps et le sont parfois même le dimanche.

Au Chili
- Horaires : ils varient assez largement. En général, les bureaux de poste (correos) sont ouverts du lundi au vendredi de 9h à 13h-14h et de 14h-15h30 à 18h-19h, ainsi que le samedi matin, de 9h-10h à 12h-13h. Dans les très grandes villes, les bureaux font souvent la journée continue en semaine, de 9h à 18h ou 19h.
Les banques sont ouvertes en semaine de 9h à 14h.

En Italie
- Banques : du lundi au vendredi de 8h30 à 13h30 et de 14h30
14h45 à 15h30-16h. Certaines sont ouvertes le samedi matin
- Postes : du lundi au vendredi de 8h à 18h ou 19h ; parfois fermées l'après-midi dans les petites villes du sud ; le samedi de 8h à 12h30.





Le Tour de France

 Mis en parenthèse par les guerres, secoué par de sombres affaires de dopage et d’accidents, le Tour est toujours là. L’événement a su évoluer et s’adapter aux différentes époques. C’est un événement qui rassemble toute la France. Selon les paroles d’un sénateur, le Tour de France, « c’est 3500 kilomètres de sourires, la famille et les œufs durs »







Ce 100ème Tour de France est celui de toute la France, de toutes les France, de tous les Français aussi. De la Corse aux Champs Élysées, de l'Ile de Beauté à la plus belle avenue du monde, cette édition exceptionnelle au plan sportif est également une extraordinaire vitrine de paysages incomparables de la première destination touristique du monde.




Le Tour, baptisé"monument national", retransmis par les chaînes de télévision publiques (France Télévisions), fait partie du patrimoine des français. Il est diffusé dans plus de 190 pays. C'est aussi un formidable vecteur d'images de la France à l'étranger : le Japon retransmet le Tour depuis plus de trente ans!


 Il nous manquerait probablement quelque chose de magique si nous n'avions pas les magnifiques images aériennes filmées par les équipes qui accompagnent cet évènement sportif qui dépasse largement le territoire de notre bonne vieille France !


En 1903, la première étape du premier Tour couvrait les 467 km séparant Paris de Lyon.
100 ans après, les coureurs de la Grande Boucle sillonneront à nouveau les rues de la ville.

Ils emprunteront les côtes de la Croix-Rousse et de la Duchère avant de franchir, à Gerland, la ligne d'arrivée d'une étape longue de 191 km. Les coureurs repartiront de Givors le dimanche 14 juillet.



Cet article est forcément trop court pour relater tout ce qui peut se vivre sur cette vingtaine de jours, alors à chacun de vous, selon vos points d'intérêts (sport, tourisme, paysages, traditions, ...) d'y trouver votre compte, et surtout, ...
AMUSEZ-VOUS !




Vive le cinéma!
A l'automne 1894, Antoine Lumière s'adresse à ses deux fils Louis et Auguste pour leur demander de s'intéresser à ces images animées sur lesquelles Thomas Edison et quelques autres pionniers magnifiques butaient alors. 
Cette incitation paternelle est le point de départ de l'aventure qui aboutit à l'invention du "Cinématographe Lumière" dont le monde, la France et Lyon ont célébré le centenaire de la naissance en 1995. 

Le 28 décembre 1895 le Cinématographe dit "n°1",  projeta, le soir, les dix premiers films au Grand Café à Paris devant 33 curieux qui devinrent les premiers spectateurs.
Des Lumière, Lyon a la chance à Lyon, autour de l'Institut Lumière, d'avoir pu en conserver les traces et les preuves.
Des traces historiques qui permettent de réaffirmer avec conviction que ce sont bien les Lumière qui ont inventé le Cinématographe : le château Lumière, le hangar des usines, la rue du Premier-Film. Des preuves vivantes : les films, les 1408 "vues" Lumière !
On reste stupéfait devant le potentiel créateur des Lumière et de leurs opérateurs-techniciens qui essaimèrent la planète en quête d'images dès 1896. Et surtout, comment ne pas être saisi d'émerveillement face à La Sortie des Usines Lumière, le premier film du Cinématographe, la première fois où des hommes se sont filmés, nous pourrions dire se sont parlés tant l'invention des images animées s'apparente à l'invention du langage. Et nous osons exprimer notre fierté en rappelant que ce moment-charnière fondamental s'est déroulé à Lyon, début mars 1895 (probablement le 19), dans ce qui s'appelle désormais la "rue du Premier-Film".

Les portes se sont ouvertes sur la sortie des usines Lumière et sur l'histoire du cinéma. Deux hommes, inventifs, curieux et décidés ont parachevé une aventure scientifique et lancé définitivement l'aventure des images animées. Le phénomène, comme son message, fut universel, il court encore aujourd'hui.

ET MAINTENANT ?
Thierry Frémaux, directeur de l'institut Lumière mais aussi délégué général du Festival de Cannes, lance, avec un autre lyonnais Bertrand Tavernier, en 2009 la première édition du Festival Lumière, qui fête déjà cette année son 5ème anniversaire! 
C'est la célébration du patrimoine du cinéma : pas de concurrence, ni de course aux trophées, mais une cure de jouvence pour tous les amoureux du cinéma: se délecter des œuvres passées du 7ème art, s'étonner de films restaurés, s'émouvoir aux côtés des plus grands noms des maîtres adoubés par le public, amateurs et connaisseurs!
 
C’est la véritable fête des histoires écrites et filmées pour traduire toute l'humanité, racontée par des femmes, des hommes à d'autres femmes, hommes sans oublier les enfants.

Un prix Lumière qui vient célébrer l'ensemble des œuvres ainsi que la carrière de magnifiques professionnels.

Tour à tour, au fil de ces 5 années, nous avons été impressionnés par le puissant charisme de Clint Eastwood, par Milos Forman et son sens de l'esthétisme grandiose, par le truculent anbassadeur Français Gérard Depardieu, par le réaliste engagé Ken Loach.

En cette semaine de mi-Octobre 2013, entre pluies et douceurs ensoleillées, Lyon s'est vue submergée par des vagues de bonheur, des trombes d'applaudissements, des salves de frémissements.

Édition 2013, 118 ans après le 1er film, c'est Quentin (prononcer "Quentine") TARENTINO qui a électrisé tout le festival, présent dès l'ouverture (où nous étions présents) pour honorer son inspirateur qui lui a donné la pulsion de réinventer le genre du fil policier: Jean-Paul Belmondo.



  « Le Prix Lumière est attribué à Quentin Tarantino pour l’ensemble de sa carrière, pour sa cinéphilie irradiante, pour les hommages rendus à l’intérieur même ses films à la toute la mythologie du septième art (cinéastes, actrices, acteurs, musiciens, etc.), et la façon dont il dit tout le temps : « VIVE LE CINÉMA! », est-il écrit sur le site du Festival. 


Des milliers de spectateurs, ravis par la présence de personnalités prestigieuses, la larme à l’œil lorsque le Magnifique Jean-Paul BELMONDO remercie tendrement tout le public pour cet" incroyable et formidable hommage", embrassé par ses amis très touchés eux aussi : J.P. Marielle, J. Rochefort, R. Berry, D. Auteuil, R. Anconina, P. Richard, C. Cardinale,C. Lelouch, suivis de pas loin par R. Wilson, P. Timsit, P. Elbé, C. Courau et bien d'autres encore...

Alors, continuez à vous déplacer nombreux en salle, délectez-vous et faites vivre cet héritage artistique !